En attendant Livy…

Parcourant en retard quelques news lingerie mises de côté, nous sommes tombés sur cet article prometteur du Figaro Eco



 

Lisa Chavy, une pointure de la lingerie française qui a travaillé pour Kenzo et Dior, qui est l’actuelle directrice artistique d’Undiz, et qui a monté l’Atelier 31, un incubateur de stylistes-designers, va lancer courant 2017 sa propre marque de lingerie, Livy Lisa Charvy. Ce lancement, soutenu entre autre par ETAM, se veut ambitieux et visera aussi bien la France que les marchés internationaux. A peu de chose près, on pourrait dire que la nouvelle marque veut s’imposer dans la lingerie en mode « toc-toc-badaboum c’est Livy que vlà »

Livy Lisa Charvy, une nouvelle marque de lingerie pour 2017 !

Histoire d’en savoir un peu plus, et étant donné que la dame gravite dans la galaxie Etam (le groupe soutient son projet en plus d’être la maison-mère d’Undiz…), nous sommes allés sur le site d’Etam justement, et avons fait une recherche sur « Livy ». Nous avons eu cela en guise de réponse :

Et bien, on a envie de dire que ça promet ! Les stylistes du groupe Etam ont peut-être un sens aigu de la private joke, ou peut-être que Lisa Charvy a toujours froid au pieds. Qui sait…

En tout cas, nous trouvions plutôt drôle que peu de temps avant de peut-être engendrer, ce qu’on lui souhaite, une nouvelle marque à succès, l’association Livy-Etam soit incarnée par cette jolie paire de mules « souris grises » coûtant 14€99 (mais 7,40€ pendant les soldes, foncez !) et disponible en 36/37.

Sinon, voici quelques autres éléments, sérieux cette fois, autour de l’arrivée de Livy. La lingerie de la marque sera partagée en trois univers, Paris, pour le chic, New York pour le côté innovation/avant-garde, et Los Angeles pour le décontracté, le sportif, etc. La fourchette de prix évoquée tourne autour de 120€ la parure, c’est à dire qu’on se situe dans le moyen-haut de gamme. Il se dit aussi que Livy aura recours à la technique de l’impression 3D pour certains de ses modèles, que son premier magasin ouvrira à Paris, et que la vente au publique devrait commencer après l’été…

Bref, on a hâte de voir la suite ! Et ce, même si, après une réflexion mûrie, il nous semble peu probable que les jolis chaussons-claquette ci-dessus soient dans le catalogue Livy-Lisa-Charvy

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.