Une ceinture de chasteté moderne anti-viol…

La ceinture de chasteté, le retour…

Une jeune entrepreneuse allemande commercialise le Safe Short, une sorte de nouvelle version de la ceinture de chasteté, pour les femmes qui veulent se protéger contre viols et agressions sexuelles. Désolé, pour la première fois sur Catalogues-Lingerie on va parler d’un truc glauque un peu en marge de la lingerie…

//

//  

Quand on pense à la ceinture de chasteté, on pense Moyen-Âge ou temps relativement anciens. On pense par exemple en rigolant à un chevalier qui veut s’assurer que sa belle dulcinée ne succombera pas à la tentation pendant qu’il part guerroyer, alors que soudain les hommes restant au château se découvrent tous des vocations de serrurier.

Par contre, en dehors du contexte de jeux un peu spéciaux (on connait des adresses…), on ne pensait sûrement pas à ici et maintenant, c’est à dire à l’Europe du 21ème siècle. Hors c’est bien à une ceinture de chasteté que s’apparentent les Safe Shorts. Sauf que là, histoire d’en rajouter une couche, on parle d’une forme moderne de ces fameuses ceintures dont l’usage, volontaire cette fois pour celles qui les porteront, est de se protéger d’éventuelles agressions sexuelles.

Un vêtement anti-viol…

Le Safe Short se veut en quelques sortes une pièce de legging anti-viol. Il s’agit d’un short de sport moulant que vous pouvez aussi bien porter pour courir que sous un vêtement, et qui propose une triple protection.

Le safe short anti-viol...

Il y a d’abord une serrure qui protège l’accès à son ouverture. On ne peut enlever un Safe Short sans la clé…

Le Safe Short est fait de matériaux textiles flexibles, confortables, mais surtout ultra-solides du genre de ceux qu’on utilise dans les gilets pare-balles. Il est impossible de le déchirer ou de le couper.

Vue intérieure du safe-short anti-viol...

Il est muni en outre d’une alarme sonore capable de balancer un bruit de sirène d’une puissance de 130db, c’est à dire d’une puissance quelque part entre le marteau-piqueur (110db) et l’orchestre symphonique (140db).

Comme on le disait, mis à part l’alarme électronique, c’est une version moderne des affreuses ceintures de chasteté de jadis avec juste une utilisation détournée.

On vit une époque formidable !

Hors, c’est donc une femme qui a mis au point ce vêtement anti-viol en pensant à elle et à toutes celles qui ont, ou ont eu peur, d’être agressées. Et cette idée que d’une part une femme ressuscite un tel truc, et que d’autre part cela soit dans le but de se protéger, nous plonge dans un abime de perplexité très éloigné de nos petites dentelles habituelles.

Il ne s’agit surtout pas de critiquer le produit. On ne se permettrait pas non plus de commenter les craintes de celle qui a inventé ce Safe Short et de celles qui le porteront. Mais, sur un autre plan, le fait que chez nous et aujourd’hui des femmes doivent recourir à ce type de moyen afin de se sentir en sécurité est profondément dérangeant. On se dit qu’on a du rater quelque chose et qu’on vit vraiment dans une époque à la con.

L’image est tellement glauque que la solution « comme au Texas », consistant pour les dames à rester sexy et naturelles de la culotte mais avec le droit d’avoir un flingue rose dans leurs sacs au cas où, paraitrait infiniment plus « normale » (et efficace)…

Enfin voilà, vous êtes au courant que le Safe Short anti-viol existe. Disponible en trois tailles et pour l’instant seulement en coloris noir, il est vendu au prix de 99,99€ sur le site accessible ci-dessous. Si malheureusement vous êtes amenées à en utiliser un, et si heureusement vous ne faites aucune mauvaise rencontre, faites quand-même vraiment gaffe avec les clés, et prévoyez aussi des protections contre le bruit si l’alarme est trop sensible…

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.